Julien Blaine
Né à Marseille, Julien Blaine est l'un des personnages les plus singuliers de la poésie française. Héritier à la fois de Dada et du lettrisme, il a été à l'origine d'un très grand nombre d'expérimentations visant à casser les ressources sémantiques traditionnelles et l'usage machinal du langage. Poésie sémiotique, poésie sonore, volontiers spectaculaire à sa manière, qui fait très fortement appel à la présence corporelle, à la modulation vocale, s'apparente à l'occasion aux démarches de la musique contemporaine. Blaine est aussi l'un des principaux promoteurs de la « performance » - qui reprend la notion anglo-saxonne de happening. Il est également un remarquable organisateur de manifestations publiques, ainsi que l'animateur de la revue d'avant-garde Dock (s).
a publié notamment :

VM
Quinzième 1966
Simulacre du rituel Massacre 1985

Métaphore (Note théorique)

Chaque poète sait
qu'il est le dernier à parler

puis il en survient un
autre
qui est encore
le dernier à parler

(à l'accordéon un air de tango)

*

La poésie est éternellement
morte
et chacun qui vient récupère
le cadavre,
le secoue,
le caresse ou le gifle,
l'enlace et le pénètre.

Alors celui qui vient
le ressuscite.

(boxer tel un punching-ball
une carcasse de mouton)